Placement immobilier Pinel : Quels sont les pièges ?

Le dispositif Pinel est une solution permettant de simplifier l’investissement immobilier dans le neuf ou l’ancien rénové. Le placement immobilier Pinel comporte quelques pièges à éviter si l’on souhaite réussir un tel projet. Le principe de ce dispositif de défiscalisation est d’acheter dans l’immobilier neuf en bénéficiant d’un abattement fiscal. Toutefois, pour réussir son investissement, il faut connaître les pièges de la loi Pinel afin de les éviter.

Le placement immobilier Pinel : un véritable engagement

Un investissement immobilier en loi Pinel demeure un engagement très important. Avant de se lancer, il ne faut pas oublier que ce projet consiste à acheter un bien immobilier et non se focaliser uniquement à la réduction d’impôt. Ainsi, avant de commencer la planification du placement immobilier Pinel, le particulier doit avant tout se remettre en question. Il devra se focaliser sur la raison de son projet, le prix du bien immobilier recherché ou son emplacement.

Pour bénéficier des avantages fiscaux du dispositif Pinel, il faut faire l’acquisition d’un bien à louer situé dans une zone de tension locative. Ainsi, un des pièges de la loi Pinel consiste à négliger le zonage. Inutile de faire l’acquisition d’un bien immobilier à louer dans des régions où l’offre est abondante et la demande faible. En recherchant un bien dans des zones du dispositif Pinel, il faut s’assurer qu’il existe réellement un besoin local. Il faut par exemple éviter d’acheter un studio dans un quartier où les gens recherchent avant tout des T3 et T4.

Bien choisir les locataires pour éviter les pièges de la loi Pinel

Le texte de loi relatif à la loi Pinel prévoit un plafond de prix par m² pour le logement et selon les zones ainsi qu’un plafond pour les revenus du locataire. Pour s’assurer d’être éligible aux dispositifs de défiscalisation, il faut connaître ces plafonds et veiller à ce que le loyer potentiel du bien ne dépasse pas les limites fixées par la loi Pinel. Parmi les premières règles pour éviter les pièges de la loi Pinel figure le choix judicieux du montant du loyer ainsi que la sélection du locataire.

Éviter les crédits immobiliers pas toujours attractifs

Certains investisseurs qui se lancent dans le placement immobilier Pinel finissent par souscrire des crédits à des établissements qui appliquent une pénalité en cas de remboursement anticipé. Cette condition du contrat est une erreur, car en cas de revente du bien après 6 ans de location, le crédit à solder coûte plus cher.

Quelques conseillers financiers peu scrupuleux proposent à leurs clients un montage financier désuet comme des crédits in fine en proposant un contrat d’assurance-vie en nantissement. Ces conseillers empochent des commissions aux dépits des investisseurs.