Placement Pinel : les avantages et les inconvénients

De manière théorique, tout contribuable français qui s’acquitte de l’impôt sur le revenu a le droit de faire un placement Pinel. Le dispositif de défiscalisation Pinel fait partie des investissements locatifs les plus importants. Toutefois, l’investissement immobilier en Pinel s’obtient auprès de plusieurs contraintes. Selon les avis des notaires et promoteurs immobiliers, la loi Pinel aide le marché des appartements neufs.

Principaux avantages de l’investissement immobilier en Pinel

Le placement Pinel permet de louer un bien sur un marché où la demande est importante. Le principal atout de l’investissement immobilier en Pinel consiste à promouvoir des immeubles d’habitation situés dans des zones géographiques tendues. Les zonages en Pinel se concentrent sur des zones peuplées où la demande est forte. Autre atout, l’investisseur bénéficie d’une garantie dommage ouvrage valable 10 ans. Cette assurance lui permet de s’abstenir de tous travaux de réparation pendant la durée de la garantie.

La location d’un bien sur un marché porteur permet également d’éviter de s’acquitter des droits de mutation. Tous les biens éligibles à l’investissement immobilier en Pinel à partir du 1er janvier 2015 peuvent être loués aux parents, grands-parents, enfants et petits-enfants. Ceux qui bénéficient du placement Pinel s’engagent à acheter un logement afin de le louer en fonction des conditions du dispositif de défiscalisation. Selon la durée de l’engagement, le propriétaire bailleur peut bénéficier d’une réduction d’impôt qui varie de 12, 18 ou 21 % du prix de revient du bien.

Principaux inconvénients du dispositif Pinel

Pour jouir de l’abattement fiscal, il faut remplir certaines conditions telles que les loyers plafonnés et un rendement limité. Le dispositif de défiscalisation vise les classes moyennes qui perçoivent des revenus trop élevés pour prétendre aux logements sociaux est trop faible pour habiter dans le privé. Pour que les classes moyennes bénéficient d’un logement, on met en place un plafonnement de 20 % en dessous des prix du marché. Cette pratique est susceptible de réduire la rentabilité de l’investisseur.

À qui s’adresse le placement Pinel ?

Pour se lancer dans l’investissement immobilier en Pinel, il est recommandé d’être déjà propriétaire de sa résidence principale ou avoir des revenus dont la taxe fait partie de la tranche à 30 %. Cette dernière condition permet d’optimiser la défiscalisation qui résulte de la réduction d’impôt. Le fait est que si l’on a trop investi par rapport à ses revenus, il se peut que la réduction fiscale dépasse la cotisation au Trésor. Ainsi, le solde ne peut pas être reporté sur l’impôt dû au titre des années suivantes. L’investisseur sera dans ce cas perdant.