Conseils pour investir en loi Pinel

Ayant fait ses preuves dans le secteur immobilier, le dispositif Pinel renferme certains points qui sont, jusqu’à ce jour, encore méconnus du grand public. Mais de quoi parle exactement la loi Pinel ? Existe-t-il des astuces permettant aux investisseurs de réussir leur investissement Pinel ?

Mieux connaître la loi Pinel

Soutenant les investissements dans l’immobilier neuf, la loi pinel 2021 octroie plusieurs avantages ainsi qu’une défiscalisation d’environ 21 % du prix d’acquisition. Cette dernière permet d’obtenir une réduction d’impôts tout en réalisant un patrimoine immobilier. En général, une défiscalisation sur une durée de 12 ans est observée dans le cas où le propriétaire s’engageait à mettre en location sa future habitation sous certaines exigences. Notamment, un loyer plafonné et le choix de locataires selon leurs moyens de revenus. Ainsi, la loi Pinel prévoit une diminution avoisinant les 12 %, voire les 21 % du coût d’acquisition d’une maison neuve. Plus de renseignements sur investir-pinel.info.

Afin de bénéficier des avantages fiscaux Pinel, un investisseur doit prendre en compte le seuil maximum énoncé par le dispositif. Habituellement, celui-ci varie suivant la situation géographique de l’immobilier mis en location et est revalorisé chaque année.

Comment concrétiser son investissement Pinel ?

Pour qu’un investissement Pinel soit couronné de succès, il est conseillé de calculer loyer pinel virtuel sur des plateformes consacrées au dispositif Pinel. Il est également possible de faire appel à des CGP ou conseillers en gestion de patrimoine dans le but d’obtenir des conseils et d’être accompagné jusqu’à l’aboutissement du projet d’achat.

Une fois les renseignements nécessaires obtenus, vient le moment de songer à un financement et de négocier un crédit. Non seulement, cela permet d’accéder à des taux plus intéressants, mais également d’évaluer ses capacités d’endettement. À noter, par ailleurs, que pour réussir son investissement locatif pinel, l’emplacement est un paramètre essentiel. Afin de profiter d’une diminution d’impôts, il est indispensable d’acheter une propriété localisée sur un territoire éligible.

L’achat d’un bien immobilier en état futur d’achèvement ou VEFA requiert la signature d’un contrat de réservation. Celui-ci fixe le prix prévisionnel du bien, sa description détaillée ainsi que des modalités qui permettent sa révision. Sans oublier, la date de livraison. Il faut savoir que durant cette signature, l’acheteur procède à un dépôt de garantie de 5 % environ du prix de vente.

Passé ce cap, vient la transmission de l’acceptation de l’offre de prêt au notaire afin qu’il puisse finaliser l’achat en loi Pinel. Quant à l’obtention du titre de propriété, le délai d’attente est au maximum 8 mois. Une fois les papiers demandés en ses mains, il est essentiel de suivre la construction jusqu’à la livraison. Une déclaration de cet investissement Pinel est également demandée afin de bénéficier d’une réduction d’impôts.

Quels sont les pièges à éviter ?

Pour pouvoir jouir de la loi pinel 2022, voire au-delà de cette année, il faut agir intelligemment. Aussi, pour un bon investissement, il est obligatoire que le bien choisi soit neuf ou récemment réhabilité.

Quant à la durée de location, celle-ci doit être de 6 à 12 ans au minimum. Elle est établie selon les modalités de défiscalisation sélectionnée par l’investisseur. Ici encore, la loi Pinel concerne les investissements dans le logement neuf. De préférence, suivant les normes écologiques récentes. Outre cela, il est demandé aux futurs locataires un respect total des plafonds de ressources. Cette condition est souvent établie par zone.