Loi Pinel : Comment calculer l’économie d’impôt ?

Profiter de la réduction d’impôt Pinel permet de jouir d’un abattement fiscal allant jusqu’à 21 % sur un engagement de location de 12 ans. Cette réduction de taxe permet de réaliser une économie d’impôt annuel conséquente. Pour évaluer les économies réalisées par les bénéfices fiscaux, il faudra calculer le gain fiscal annuel ainsi que le prix de revient. Voici un guide pour savoir comment calculer l’économie d’impôt généré par l’abattement fiscal de la loi Pinel.

Base de calcul de la réduction d’impôt Pinel

Pour calculer la réduction de la défiscalisation immobilière Pinel, la formule se fait en prenant compte du prix de revient global. Précisons que le calcul de la réduction varie en fonction de la nature du bien immobilier. Ainsi, la réduction Pinel pour les logements neufs ou en état de futur achèvement s’obtient à partir du coût de revient. Cette valeur représente le prix d’acquisition majoré des frais annexes tels que la TVA, commissions diverses, honoraires de notaire, taxe de publicité foncière et droits d’enregistrement.

Concernant les logements acquis inachevés, la formule pour connaître le prix de revient se fait en évaluant le prix d’acquisition, frais annexes, travaux d’achèvement de la construction et les travaux d’aménagement intérieur. Les réductions fiscales des logements à faire construire se calculent avec le prix d’acquisition du terrain+ le montant de la construction+équipements initiaux. Enfin, le prix de revient des biens que le contribuable transforme en logement où les habitations réhabilitées prennent en compte le prix d’acquisition, frais annexes, coût des travaux de transformation ou réhabilitation.

Que signifie prix de revient lors d’un calcul de la réduction d’impôt Pinel ?

La réduction d’impôt Pinel permet aux propriétaires bailleurs de jouir d’une réduction d’impôt de 2 % par an. Les prix de revient concernent la base qui permet d’évaluer le calcul de la réduction d’impôt. Dans l’exemple d’un achat de biens s’élevant à 190 000 € avec des dépenses fiscales annexes s’élevant à 10 000 €, le prix de revient est de 200 000 × 2 % soit l’équivalent d’une réduction d’impôt de 4000 €.

Plafonds appliqués aux réductions d’impôt Pinel

D’après la formule accordée dans la base de calcul de la réduction d’impôt Pinel, il est primordial d’inclure le maximum d’éléments dans le prix de revient. Cette notion utile dans le calcul de la réduction d’impôt Pinel est plafonnée à 300 000 € par an. Les investisseurs immobiliers intéressés par la diminution de taxe doivent également savoir qu’il existe un second plafond, celui des 5500 €/m² de surface habitable. Ce plafond est important puisque dans certaines villes, il est possible de les dépasser.